Réalisations - Abbaye Notre-Dame Langonnet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Réalisations

Les amis de l'abbaye
 
 

       L'association organise, très classiquement, des manifestations appelées à s'inscrire dans le paysage local: pardon de St Maurice, soirée contes et crêpes, concert... (plus d'info...)
       Il se peut que les amis de l'abbaye aient trouvé également une forme d'inspiration dans l'exemple des premiers Cisterciens présents sur le site. Si ses "moines paysans" étaient avant tout des hommes de prière ils se consacraient également au travail, conformément à la règle de St Benoît ( "Ora et labora"): on devine l'importance du travail effectué ( défrichement, emploi de techniques avancées, valorisation des terres, autosubsistance...).
       L'abbaye dispose aujourd'hui d'une vingtaine d'hectares enserrant les bâtiments. Le versant est, au-delà de l'Ellé, remis en état et entretenu par la communauté des Spiritains, s'ouvre sur des sentiers menant à la grotte, au chemin de croix, aux chapelles du Sacré Cœur et de Notre-Dame de Lorette et, à son extrémité, au cimetière des missionnaires.
       Par contre le versant opposé - à l'ouest - a été abandonné à la suite de la disparition de la ferme il y a quelques vingt ans. L'association a axé son action d'ensemble sur ce terrain: le défrichement des lieux a permis de valoriser ce secteur et, surtout, de re-découvrir des réalisations assurées par les moines au début du 16eme siècle (enclos et fontaine St Antoine, canal d'alimentation en eau de l'abbaye..).

1. La restauration de l'enclos et de la fontaine St Antoine.

    Totalement enfouie dans la végétation environnante la fontaine, incluse dans les murs de clôture, est découverte par hasard en janvier 2010. La fontaine gisait en ruine sous d'épais massifs de ronces et de murs écroulés. Ce n'est qu'une fois dégagée de ce tapis végétal que l'étendue des dégâts est apparue mais qu'en même temps est née la décision de la sauver.
    Cela a nécessité six mois de travail de la part d'une dizaine de membres de l'association pour la réhabiliter complètement dans le respect de l'art originel: démontage et numérotation pierre par pierre, remise en place des éléments avec l'aide de supports de transfert exclusivement manuels et sans jointoiement aucun...
    Un petit clin d'œil  à l'histoire du lieu: un message ( "poursuivre l'œuvre") a été scellé dans le cœur de la construction à l'intention des générations futures.
    La bénédiction de la fontaine rénovée sera donnée par le supérieur de l'abbaye lors du pardon du 25 juillet 2010.
    La fontaine de St Antoine fait partie d'un vaste réseau de canalisations en granit qui permettait d'alimenter l'abbaye en eau. Elle se situe, au sein d'un enclos en contrebas vraisemblablement d'une chapelle de St Antoine que cite un aveu (dénombrement des biens de l'abbaye) du 15 juin 1684.
    L'inventaire topographique des cantons de Le Faouët et Gourin (1975) décrit ainsi la fontaine: " située à 200m au nord et en surplomb de l'abbaye, adossée a son mur de clôture (16eme 17eme siècle). Bassin carré en contrebas, sous un toit de pierres en bâtière, ouverture en arc de plein-cintre, surmonté d'un tympan aux armes des Boutteville". Ce sont ces armoiries de la famille de Boutteville - Yves de Boutteville fut abbé de l'abbaye de 1518 à 1536 - qui permirent l'identification de la fontaine: un écu orné de cinq fuseaux qui apparaît encore clairement sur le fronton de la pierre faîtière, malgré les outrages du temps.

    

2. Le réseau de canalisation

    Là aussi ce fut de façon fortuite que l'on découvrit, en septembre 2010, les premiers éléments du réseau de canalisation d'alimentation en eau de l'abbaye: la présence d'une source éventuelle était en faite la résurgence de la circulation de l'eau canalisée sous un tapis herbeux de pierres plates protectrices.
    L'association, dans un premier temps, a dégagé un tronçon de cette canalisation que le Père David évoque dans son ouvrage: " Au 16eme siècle on établira une conduite en pierres de taille de 320m environ, pour amener l'eau de la fontaine St Antoine jusqu'au milieu de la cour régulière de l'abbaye. La canalisation est faite de pierres de 2 à 3 pieds de long et plus s'il se peut, creusées en demi-cercle de 6 pouces de profondeur sur 5 de large, emboîtées et recouvertes de pierres plates".
   La canalisation épouse la pente d'une colline pour rejoindre-semble-t-il- une réserve qui laisse apparaître les parements de pierre ajourés.
   L'association poursuivra le travail de mise en valeur de ce qui constitue un aqueduc ouvragé.

 
 

3. L'aménagement d'un sentier de découverte et de méditation

     Dès janvier 2010 les amis de l'abbaye ont travaillé au tracé d'un sentier de découverte de la partie ouest du domaine. Celui-ci permet au visiteur de se promener agréablement sur le site et de découvrir l'allée plantée des moines, une vue panoramique de l'abbaye et des environs, des chemins creux, l'ancien verger...
     Les Cisterciens avaient su faire de l'abbaye un lieu calme et propice au recueillement  et à la méditation. Dans cet esprit, les amis de l'abbaye ont souhaité apporter une touche de réflexion et méditation à ce parcours. Cette invitation au ressourcement, au cheminement intérieur s'inscrit dans une optique excluant toute forme de prosélytisme.
     Tout au long d'un parcours maximum de 1,8 km, dans des endroits choisis pour leur environnement, sept haltes ont été aménagées autour des thèmes suivants:

  • le temps qui passe

  • s'ouvrir aux autres

  • s'interroger

  • se ressourcer

  • choisir sa vie

  • l'hymne à la vie

  • vers la sérénité.


     A chaque halte, le visiteur peut prendre connaissance d'un texte apposé sur un lutrin et d'un florilège de pensées, susceptibles de susciter sa réflexion.
     Les enfants n'ont pas été oubliés et un "arbre aux enfants" leur est spécialement consacré dans la cour de l'ancienne école St Maurice; ils peuvent y lire des pensées et maximes, prendre connaissance d'un questionnaire de découverte ludique et recourir à une boite à idées.


Retourner au contenu | Retourner au menu