Perspectives - Abbaye Notre-Dame Langonnet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Perspectives

Les amis de l'abbaye

   L'association a consacré quelques 1500 heures de travail -parfois ingrat- à cet aménagement foncier. Courant 2012, il conviendra d'assurer l'entretien des réalisations mais aussi de prolonger la mise en valeur du site: fleurissement, création de la contre-allée de l'ermitage, réfection du lavoir...
   En terme de bilan, on peut considérer que les amis de l'abbaye ont accompli, en deux ans, la première étape d'un long parcours en suivant des principes auxquels ils sont attachés:

  • le respect de l'environnement naturel

  • la promotion du patrimoine architectural

  • l'invitation au ressourcement.

   Il s'agira également d'améliorer l'accueil des visiteurs en développant la signalétique et l'information dans l'enceinte de l'abbaye, sans oublier la création du site internet, en liaison avec les étudiants en BTS animation et gestion touristique locale du lycée Jeanne d'Arc - St Ivy de Pontivy.
   Mais déjà se profile l'idée de développer un tourisme durable à l'abbaye. Il s'agit de s'inscrire dans la politique de la région Bretagne qui prépare son second schéma "tourisme et patrimoine" 2012-2016. Le conseil régional a, en effet, décidé de regrouper ses politiques en faveur du tourisme, du patrimoine naturel et architectural avec l'objectif de mieux coordonner ses actions dans ces trois secteurs complémentaires et les inscrire résolument dans une logique de développement durable. La région souhaite également mettre en place une Bretagne solidaire dans ce domaine: cette solidarité doit s'exprimer dans le rééquilibrage des activités touristiques au-delà du seul littoral; en conséquence,  la région souhaite développer et renforcer les espaces touristiques en Bretagne intérieure.
    La région a défini dix espaces touristiques majeurs dont le Centre Bretagne qui regrouperait trois ensembles: les Monts d'Arrée, l'Argoat et le Coeur de Bretagne ("Kalon Breizh") dans lequel l'abbaye se situerait.
    L'année 2012 sera donc une année de réflexion et d'étude afin de répondre, très vraisemblablement, à l'appel à projets de la région.

    

Retourner au contenu | Retourner au menu